Raymond for ever

Publié le par Laurent

Dans mon immeuble il se passe plein de choses palpitantes en ce moment, je vais avoir de nouveaux voisins, ma voisine d’à côté s’en va, mes voisins d’à côté (de l’autre côté) ont fait l’amour hier soir, je les entendais, ça avait l’air bien, je me suis fais engueulé car j’avais garé ma voiture sur la place d’un voisin, je n’ai plus de place pour attacher mon vélo dans le parking à vélo, mon voisin de palier était enfermé dehors, la mamie du troisième m’a raconté l’histoire de son chien qui un jour s’est cassé une patte… Bon je pourrais continuer comme ça longtemps mais je vais arrêter là, je préfère l’immeuble de Raymond Devos, il est « Sans dessus dessous » :

« Actuellement, mon immeuble est sens dessus dessous.  Tous les locataires du dessous voudraient habiter au-dessus.  Tout cela parce que le locataire qui est au-dessus est allé raconter par en dessous que l'air que l'on respirait à l’étage au-dessus était meilleur que celui que l'on respirait à l’étage en dessous.  

Alors, le locataire qui est en dessous a tendance à envier celui qui est au-dessus et à mépriser celui qui est en dessous.

Moi, je suis au-dessus de ça.
Si je méprise celui qui est en dessous, ce n'est pas parce qu'il est en dessous, c'est parce qu'il convoite l'appartement qui est au-dessus, le mien.

Remarquez . . . moi, je lui céderais bien mon appartement à celui du dessous à condition d'obtenir celui du dessus. Mais je ne compte pas trop dessus.
D'abord parce que je n'ai pas de sous.  Ensuite, au-dessus de celui qui est au-dessus, il n'y a plus d'appartement.  Alors, le locataire du dessous qui monterait au-dessus obligerait celui du dessus à redescendre en dessous.
Or, je sais que celui du dessus n'y tient pas.  D'autant que, comme la femme du dessous est tombée amoureuse de celui du dessus, celui du dessus n'a aucun intérêt à ce que le mari de la femme du dessous monte au-dessus. 
Alors, là-dessus ...  quelqu'un est-il allé raconter à celui du dessous qu'il avait vu sa femme bras dessus, bras dessous avec celui du dessus ???
Toujours est-il que celui du dessous l'a su.
Et un jour que le femme du dessous était allée rejoindre celui du dessus,
comme elle retirait ses dessous ... et lui, ses dessus ...  soi-disant parce qu'il avait trop chaud en dessous ... Je l'ai su .. parce que d'en dessous, 
on entend tout ce qui se passe au-dessus ...

Bref! Celui du dessous leur est tombé dessus.  Comme ils étaient tous les deux soûls, ils se sont tapés dessus. Finalement, c'est celui du dessous qui a eu le dessus! »

Pas mal non ? Sacré Raymond!  Moi j’adore !

Publié dans coup de coeur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Katy 05/03/2007 12:10

Bon, je découvre ton blog, et je ne sais où placer un commentaire, au dessus ou en dessous, j'en suis toute sans dessus dessous de tous ces mots si accrochants, renversants même !... Je m'arrête donc ici entre deux étages qui ressemble un peu au mien, voisins compris, je m'installe donc et je lis ce qui se passe... et puis Raymond en prime pour le café, magnifique !

lolo 09/04/2006 22:17

Et quelle est cette annecdote? :-)

Tina 09/04/2006 20:51

Dis t'a pas remarqué que lorsque tu abordes un sujet... paf!  il se rammène dans ma vie quotidienne...!!!
Question immeuble j'ai eu mon annecdocte...
Bon j'attends avec impatience (ou pas...?) ton prochain sujet... un truc bien sympique et hyper gavé de bonheur tant qu'à faire non???
D'avance merci...
 

lolo 09/04/2006 10:47

J'oubliait un autre grand Raymond: mon papi! Beaucoup l'appelle Raymond mais Charles il s'en fout car c'est qu'un prénom et c'est tout!

lolo 09/04/2006 10:29

Domi: Oui en effet... pourtant il y  avait bien l'autre soir dans ma tête l'image de Raymond Devos sur scène avec son mouchoir mais comme il était tard et comme je suis dans la préparation du spectacle de fin d'année portant sur les fables de la Fontaine à l'école, j'avais aussi la cigale et la fourmi en tête euh ...enfin plutôt "la cimaise et la fraction"! ... Etourderie rectifiée chère collègue! ;-)
Tina: j'ai donc hâte de voir cet immeuble évoluer, même si la mamie sur le parking... bon... euh... je ne sais pas trop quand même...! ;-)