Des robes

Publié le par Laurent

Regarde un peu comment font-elles

pour que le feu dans la rue

prenne à chaque fois que leurs robes, 

comme des ébats un petit peu snob,

volent au vent de l’automne qui me prend, là,

comme si son souffle venait glisser,

comme si sa bouche m'embrasait?

Ca me déchire,

comme la voile dans la tempête

qui se tire

et qui s’étire 

et qui se tend,

 qui s’arrache dans le gros temps,

qui craque en lambeaux

qui resteront là en vrac sur l’eau.

Et toi l’ami, tu es parti,

tu m’as dit, j’ai un peu compris.

  J’ai chaviré dans la tempête,

  je suis tombé devant l’arbalète.

Elles savent tirer, serait-ce leur job ?

Déroberaient-elles l’amitié, leurs robes ?

Publié dans coeur de... salade!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lolo 19/09/2006 23:53

No soucy! No suicide...! ;-)

Tina 30/08/2006 00:46

Désolée je pouvais pas savoir...

Lolo 29/08/2006 19:20

Pourtant le sujet est, en ce moment, assez lourd pour moi...

Tina 29/08/2006 19:15

C'est joliment écrit... et c'est léger...comme des robes sous le vent....

Pantoufle 29/08/2006 11:10

Après la pluie viens le beau temps!