L'automne en poche

Publié le par Laurent

Vendanger, gaspiller, s’asseoir et puis boire.

Vidanger les WC, se lever et se rassoire.

Allumer les lampions, se glisser bien au chaud,

Se poser comme un pion, bien placé sur le plateau.

Balayer les amours, ou aspirer encore

La pièce, les faubourgs et regarder dehors

Les feuilles qui rouillent et  les volets qui tombent,

Les enfants et leurs bouilles et l’arbre qui surplombe

Et aussi le soleil qui ne fait qu’illusion,

 qui baille aux corneilles en cette rouge saison.

Et à demain penser, en faire une ébauche,

Et encore avancer, les mains dans les poches …

Publié dans un oeil sur...

Commenter cet article

Lolo 30/10/2006 17:01

Tu m'as dit court... alors, j'ai fait court, trés court. Un peu trop court remarque! Il va falloir s'améliorer!

TINA 28/10/2006 18:42

Allez je m'associe à Phil et je te demande... s'il te plait Laurent... un p'ti mot... juste un p'tit mot....pas grand, pas lourd... juste un...dis????

Phil 27/10/2006 15:15

Tina a raison, maintenant c'est tous les 15 jours un nouvel article! Va falloir que tu t'y remettes sérieusement!

laurent 18/10/2006 11:40

L'automne est une saison mélancolique. On pense à hier et à demain et on finit par se dire qu'il faut arrêter de penser pour rien mais se lancer et faire les choses auxquelles on pense!

TINA 14/10/2006 18:58

Je me trompe peut-être mais je perçois de la tristesse dans ce texte... mais il ne s'agit que le reflet de mon âme qui heurte l'écran...excusez-moi...